Nouvelles

Des Québécois s’attaquent au problème du plastique dans les océans

2018
02 août

Des Québécois s’attaquent au problème du plastique dans les océans

Vanessa Limoges- Agence QMI | Publié le - Mis à jour 

Des gens de partout à travers le Québec mettent la main à la pâte depuis plusieurs semaines pour ramasser les déchets qui s'accumulent sur les berges des cours d'eau.

Plus de 1500 personnes ont pris part à la «Mission 10 tonnes», qui a permis de récolter 10 tonnes de déchets en seulement 75 jours.

«C'est génial quand quelque chose d'aussi bien devient viral», a lancé mercredi l'instigatrice du projet, la spécialiste de la biologie marine et du fonctionnement des écosystèmes Lyne Morissette.

Lancé le 30 avril dernier, la Mission 10 tonnes est un projet conjoint entre Montréal et la municipalité de Sainte-Luce, dans le Bas-Saint-Laurent. L'objectif de cette mission: réduire le niveau de débris, de microplastique et de substances toxiques dans le fleuve Saint-Laurent.

«Chaque minute, il y a un camion à ordure qui se déverse dans nos océans», a dit Lyne Morissette, pour illustrer la problématique.

L'objectif était de ramasser 10 tonnes de déchets sur les berges des cours d'eau du Québec d'ici la fin de l'année. Les deux instigateurs, Jimmy Vigneux et la scientifique Lyne Morissette ont réussi à atteindre leur objectif plus rapidement qu'ils ne le pensaient parce que des Québécois partout dans la province se sont mobilisés.

«On ne s’attendait vraiment à rien, on se disait qu'avec un peu de chance on aurait un peu d'aide, mais là c'est tout le Québec et même ailleurs qui est en train d'embarquer avec nous», a précisé Mme Morissette.

Les citoyens ont pris part au projet de différentes façons. À Sainte-Luce, les gens qui passent par la plage peuvent participer en mettant des déchets dans les sceaux à l'effigie de la Mission 10 tonnes. Mercredi, les jeunes de la Coopérative d'initiation à l’entrepreneuriat collectif de la Matanie participaient à une opération nettoyage à Matane.

«Chaque contribution compte et ça fait qu'en 75 jours, on a ramassé les 10 tonnes de déchets», a dit Mme Morissette.

Un problème majeur

Selon le Fonds mondial pour la nature, 8,8 millions de tonnes de déchets sont jetées dans les océans chaque année. D'ici 2050, il y aura plus de plastique dans les mers que de poisson, selon l'agence de l'ONU pour l'environnement.

«Quand on passe l'après-midi à amasser des déchets et que l'on se rend compte de combien c'est facile d'amasser 700 livres de déchets, on revient à la maison le soir et on y pense. Ça peut même nous faire revoir toutes nos habitudes de vie et nos façons de consommer», a indiqué Mme Morissette.

Même si l'objectif a été atteint, la mission continue. Puisque ça a été aussi populaire, ils entendent maintenant lancer la phase deux de leur projet le 15 septembre prochain.

«Aujourd'hui on est rendu à 11 tonnes. Dix tonnes ce n'était que le début et ça va continuer de grandir», a-t-elle conclu.

Pour le lien de l'article: http://www.tvanouvelles.ca/2018/08/01/des-quebecois-sattaquent-au-probleme-du-plastique-dans-les-oceans-1